31
Août
2016

À VENDRE : Brosse à dents d’occasion. 0,73€. Affaire à saisir!

Dorothee_Kristy A

 

Description de l’annonce :

 

Vends brosse à dents pour enfant d’occasion. Elle a déjà servi mais fonctionne encore bien.

Je la revends car j’en ai une autre. (= doublon)

Traces d’usure (cf photos) et de dentifrice. (il suffit de passer la brosse sous l’eau pour qu’elles disparaissent)

Personnage dans l’esprit de Tom de « Tom & Jerry ».

Plastique gris et blanc, couleurs fashion qui plaisent aux enfants.

Ventouse pour faire tenir la brosse à dents debout. (la ventouse ne fonctionne pas mais la brosse tient bien dans un verre si besoin)

 

Acheté en lot à 2,92€ les 3 (soit 0,97€ l’unité), je vends cette brosse à 0,73€ (soit 0,24€ d’économie)

 

Frais de livraison : 4,90 € par Mondial Relay.

Ou remise en mains propres au centre de Paris: 25€ (avec un autographe de chroniqueuse télé offert)

 

D’autres photos sur demande.

Profils zéro s’abstenir (trop d’abus)

 

Bonne vente à tous !

  Dorothee_Kristy B

Dorothee_Kristy C

19
Avr
2016

Difficultés de concentrati… oh c’est quoi cette fissure dans le mur ?

Il y a des gens qui peuvent se concentrer dans toutes les circonstances, moi pas.

A l’instant où je vous parle, je teste un espace de « coworking », (ces lieux payants avec bureaux et internet) parce que je n’arrivais pas à me concentrer chez moi ; entre la machine à lancer, la taxe d’habitation à payer, le nom de l’enfant à thermocoller sur son nouveau blouson, Century 21 qui passe dans les étages pour savoir quand ils pourront récupérer notre appart, le rendez-vous pour le détartrage à prendre … on est vite rattrapé par un quotidien passionnant !

(smiley sourire avec une goutte de sueur sur le front)

Lire la suite

25
Mar
2016

Aller « au » coiffeur

mes veuch

 

 

Je suis une habituée du coiffeur ; il suffit de jeter un œil à ce magnifique montage (pardon Photoshop pour cette injure au monde de la retouche photo) de mes cheveux depuis 2 ans pour le comprendre.

Coupes, couleurs, j’aime changer. C’est donc naturellement que j’ai fini par comprendre ce qu’il ne fallait jamais dire chez un coiffeur…

 

 

  • Juste les pointes.

 

  • Je te laisse carte blanche.

 

  • Je sais que c’est dur à porter mais j’ai envie d’essayer.

 

  • T’as Courrier International ?

 

Lire la suite

18
Mar
2016

Hello, it’s me

Cry

 

 

Alors quoi de neuf depuis la semaine dernière ?

(QUOI???)

 

Allez, faisons comme si ce gouffre spatio-temporel n’avait jamais existé. Dac ?

 

Moi cette semaine, plusieurs choses m’ont interpellée :

 

– Mon boulanger m’a dit « Pas de soucis » quand je l’ai remercié après qu’il m’a donné ma baguette. « Pas de soucis », comme si je lui demandais un service ou que je présentais mes excuses pour une faute commise alors que non, je lui disais juste « merci ».

Donc « pas de soucis »  est le nouveau « de rien ».

(MAIS OÙ VA-T-ON ?!)

 

– Le titre d’un article m’a fait sourire : « Bernadette Chirac, la face cachée : elle est snob et méchante »

Cherchez l’erreur…

#cachée #tatiedanièle

 

– Je n’ai pas voulu regarder la vidéo du clip de Samy Naceri qui fait du rap.

Je n’y arrive pas. Je trouve ça trop dur. C’est comme les moqueries sur Loana, ces personnes en détresse qui essaient d’attirer la lumière sur elles maladroitement, ça fait vibrer ma corde sensible.

En entrant dans le jeu de la moquerie facile comme je le vois beaucoup sur les réseaux sociaux, j’aurais l’impression de me transformer en méchante college girl de séries américaines, vous voyez ?

 

meangirls

Mais alors pourquoi suis-je émue par la détresse d’un Samy Naceri et pas par celle de bonnes femmes toutes refaites dont je me moque à longueur de temps ? (souvenez-vous ici…)

 

Parce que je n’ai aucune COHÉRENCE, voilà pourquoi !

 

– J’ai découvert qu’une ancienne candidate de Secret Story avait appelé son fils Pharell.

Fin de la vanne.

 

– J’ai de gros problèmes de concentration en ce moment (ah bon ça se voit ?), ce qui explique que quand je suis devant mon ordinateur, j’ai tendance à lire des infos sur Samy Naceri, Bernadette Chirac ou Pharell (pas le connu, l’autre) plutôt que de bosser vraiment. Et malheureusement, j’ai trouvé un moyen de me concentrer davantage mais ça risque de ne pas plaire à M. De Fonton, mon banquier (c’est en rapport avec la vie dans un palace mais je vous en parlerai plus sérieusement une autre fois)

 

– Ma phobie des hommes qui se teignent les cheveux ne va pas en s’arrangeant. Enfin c’est un peu de l’Amour-Haine, comme pour les têtes de canards chez les femmes, ça me fascine aussi je dois dire.

Que ce soit chez des animateurs télé, des rockeurs, des jurés de télé-crochet qui arrivaient grisonnants voire carrément gris et qui se retrouvent avec la nuance 23 acajou de Belle Color, j’ai l’impression qu’ils sont de plus en plus nombreux à voir la vie en couleurs !

Et ce qui ne me dérange absolument pas chez une femme créé chez moi un certain malaise lorsqu’il s’agit d’un homme. Voilà au moins une pratique qui est mieux tolérée chez les femmes ! Il y a une justice!

Et j’en profite pour vous annoncer solennellement que j’ai découvert mes premiers cheveux blancs.

À y est, je vieillis.

À ceux qui souhaitent se désabonner de la newletter, allez-y, je ne vous en voudrai pas. J’aurais fait pareil.

D’ailleurs, je me demandais : on en est où de la théorie de j’en arrache un, y en a 10 qui repoussent ? (ça m’intéresse !)

 

Voilà, pardon pour ce billet un peu décousu, il est à l’image de ma vie en ce moment.*

 

*C’est Charles Boudelaire qui m’a soufflé cette phrase.

Si si Boudelaire.

 

En vous souhaitant un bon week end !

25
Jan
2016

Dis-moi pas que c’est pas vrai.

– « Mais puisque je te dis qu’elle était là quand je suis arrivée ! »

 

– « C’est pas toi qui l’a déplacée, elle était exactement ici ?! »

 

– « Mais oui, j’te dis ! C’est ça qui m’a étonnée ! »

 

– « Et Claudette, elle a rien vu non plus ? »

 

– « Bah je sais pas… Claudette ! T’as vu comment ça s’est passé ? »

 

– «  Mais non, et pourtant je suis arrivée 10 minutes en avance ; je voulais passer au pressing avant de venir et finalement il était fermé – à 9h45 il n’était toujours pas ouvert, tu te rends compte ?! – et du coup j’étais là tôt. Mais j’ai rien vu. »

 

– « C’est une nouvelle, j’en suis sûre… »

 

–  » Tu te souviens, je t’avais dit qu’il y avait un groupe de nouvelles qui était arrivé! »

 

– « Ah mais moi je pensais que tu parlais de celles du mardi! »

 

– « Non non, il y en a d’autres aussi le jeudi! »

 

– « Mais tu vas te mettre où toi du coup si t’as pas ta place ?! Tu veux qu’on se serre ?  Regarde, si je me colle à Claudette, on tient à 3 ici ! »

 

– « Non je vais me mettre dans le fond tant pis… »

 

– « Non pas dans le fond !!! »

 

– « Mais non !! Elle a raison Claudette, pas dans le fond, c’est pas ta place !! »

 

– « À partir d’aujourd’hui, je n’ai plus de place… »

 

 

 

Janvier 2016 – Mon club de sport – 3 dames constatant avant le début d’un cours qu’une serviette a été posée à leur place attitrée.

15
Jan
2016

Manuel de survie : le cinéma avec des maternelles

Le cinéma c’est ma vie, ma passion. Je lui ai consacré mes études universitaires, j’ai bouffé du Eisenstein et du Buñuel pendant tout mon cursus et aujourd’hui encore, pas une semaine ne passe sans que je mette ma vie sur pause pendant deux heures confortablement installée dans un fauteuil moelleux.

J’aime aller au cinéma.

 

… Enfin ça c’était avant.

Avant que je ne me porte volontaire pour accompagner une classe de maternelle au cinéma. #PlusJamaisÇa

(la photo en couverture n’est donc ABSOLUMENT PAS contractuelle. Ça ne reflète en rien la réalité. En rien.)

 

Et parce que j’aime mon prochain comme moi-même, voici un guide de survie en de telles circonstances.

De rien.

Lire la suite

1 2 3 7