30
Déc
2015

Étoile des neiges

Ho ho ho ! Comment allez-vous les petits enfants ? Vous avez été sages cette année ?

(ok, je fais très mal le père Noël.)

Mais à part ça ? Bien les fêtes ?

Moi j’ai été archi gâtée et chose rare cette année, je n’ai aucun cadeau à revendre sur Ebay ! Youhou !!

( ce n’est pas le cas de tout le monde si j’en crois cet article !…)

 

Bref, assez parlé des autres, reparlons de moi plutôt.

Pour ceux qui ne me suivent pas sur Instagram (bouuuuh pas bien), sachez que je suis en vacances à la montagne !

 

IMG_9670

 

Au programme, descentes à skis, randonnées en raquettes, initiation au ski de fond et même parapente à ski !!

Enfin c’est ce que j’aurais fait s’il y avait eu de la neige. (merci le réchauffement climatique ! #cop21 #petsdevache ) Non en réalité, voilà à quoi ressemble ma journée type durant les vacances de Noël…

(et oui, il y a quelques similitudes avec mon programme de vacances d’été ! Si vous l’avez raté, c’était ici…)

 

7h30 : Je m’éveille doucement grâce au chant mélodieux d’un petit animal autochtone qui a décidé de ne pas hiberner cet hiver, un animal connu sous le nom de l’Enfant.

(la magie des enfants incapables de sortir du lit les jours d’école mais qui sont sur le pied de guerre les week ends et vacances m’émerveillera toujours. Cœur avec les doigts)

 

trmp

 

8h : le premier ravitaillement de la journée. Après 8h de jeûne, le corps a besoin d’énergie pour tenir le coup face aux températures négatives.

Au menu : gâteau savoyard (à base de sucre et de beurre, en gros), confiture de myrtilles, beurre au chocolat chaud (ici le lait est un poil riche), reblochon. (le reblochon en Savoie, c’est comme le pain pour les Français ou le riz pour les Asiatiques : on en mange à tous les repas)

 

10h : Bien rassasiés, nous sommes prêts à descendre les pistes de la station! Il y a certes peu de neige, mais ce n’est pas ça qui va arrêter les amoureux du ski que nous sommes !

Petit arrêt par le loueur de skis. Dès l’entrée, une forte odeur de reblochon envahit mes narines ; malheureusement aucun fromage à l’horizon, simplement 5 ados qui viennent rendre leurs chaussures…

 

marilyn-monroe-yuck-

 

Étourdie par l’odeur et craignant de perdre connaissance (ce qui m’empêcherait de m’occuper pleinement de mon enfant de 3 ans dont la survie dépend totalement de sa maman), je prends une décision raisonnable même si elle fend le cœur de la passionnée que je suis : repousser la journée de ski à une date ultérieure que l’on vous communiquera par la suite.

Et puis c’est pas tout ça mais dans 2h c’est l’heure du déj, il serait temps qu’on s’active !

 

 

12h : Déjeuner. La montagne ça creuse, et c’est affamés que nous nous jetons sur ces belles feuilles de salade. #healthy #detox

Surmontées de quelques lardons fumés. #directdanslesfesses

Et de jambon savoyard. #etlescuisses

Sur lesquels reposent des boulettes de reblochon fondu. #etlebidon

 

Plateau de fromages, bûche savoyarde, genépi et voilà déjà l’heure de la sieste .

Les journées passent à une vitesse quand on s’active !…

 

boulettes reblochon

 

14h-17h : Sieste.

 

17h : Réveillés par les cris de nos estomacs dénutris, nous nous confectionnons un encas à la va-vite pour éviter l’hypoglycémie si dangereuse en altitude.

Le club-sandwich Reblochon / Nutella est une bonne alternative au gouter traditionnel car il apporte à la fois les sucres lents et le calcium nécessaires à la grande balade qui s’annonce.

IMG_9661

 

17h30 : En route pour les sentiers montagnards !

Mais quoi ? Il fait déjà nuit ? La tuile…

Pour ne pas prendre de risques en gravissant les chemins escarpés de nuit (la montagne peut-être traître une fois la nuit tombée), nous préférons faire escale dans le café du village.

Ce sera thé vert pour moi !

Oh et c’est quoi ces petites tartines gratinées là ? De la crème de reblochon ? Bon alors juste 2-3 pour accompagner mon thé mais pas plus !

En tout cas ça fait du bien de se poser un peu après une grosse journée. J’ai toujours du mal à prendre mon temps durant les vacances, à décompresser et penser à moi mais c’est essentiel !

 

18h30 : Déjà l’heure de rentrer d’autant plus qu’il reste la fondue à préparer !

Tout le monde s’active déjà en cuisine, je préfère ne pas gêner les autres et me fais couler un grand bain aux huiles décontractantes.

En tout cas ça fait du bien de se poser un peu après une grosse journée. J’ai toujours du mal à prendre mon temps durant les vacances, à décompresser et penser à moi mais c’est essentiel !

 

20h : Enfin l’heure du dîner ! Et après cette journée chargée, quoi de mieux que de se retrouver devant un repas convivial et régional !

Pour nous ce soir ce sera daube de reblochon suivie d’une reblochonade à l’ail et pour finir sur une note fraîcheur, un carpaccio de reblochon. La liqueur de reblochon, je passe mon tour habituellement mais après ce programme harassant j’y ai bien droit après tout !

En tout cas ça fait du bien de se poser un peu après une grosse journée. J’ai toujours du mal à prendre mon temps durant les vacances, à décompresser et penser à moi mais c’est essentiel !

 

22h : L’heure de se coucher et vous vous doutez bien qu’épuisés comme nous sommes, nous ne nous faisons pas prier !

Mais avant d’éteindre, on ne déroge pas à la tradition savoyarde : la bataille de reblochons… euh pardon : de polochons !

 

Hahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaaahahahaaaahaaaahahaaaaahahaaaaaahahahaaaaaa !!!

 

 

Sur ce, terminez bien l’année !

2015 a été un gros caca à tous les niveaux, espérons que 2016 sera plus funky et comme on dit : À l’année prochaine !

 

clin d'oeil

 

 

Ça vous a plu ? Alors likez, commentez, partagez !

Vous aimerez aussi

Mon Everest, ma Victoire, ma Sainte-Victoire
Est-ce que tu viens pour les vacances?
C’est la Noël!
C’est pour mieux te mentir mon enfant

2 Réponses

  1. Antoine

    Ben ouais, vu le réchauffement climatique, j’ai des inquiétudes pour ceux qui ont (lourdement) investi dans un chalet à la montagne …

    Mais c’est vrai que tu es une grosse flemme ! Pas de post pendant des mois …

Laisser un commentaire