18
Mar
2016

Hello, it’s me

Cry

 

 

Alors quoi de neuf depuis la semaine dernière ?

(QUOI???)

 

Allez, faisons comme si ce gouffre spatio-temporel n’avait jamais existé. Dac ?

 

Moi cette semaine, plusieurs choses m’ont interpellée :

 

– Mon boulanger m’a dit « Pas de soucis » quand je l’ai remercié après qu’il m’a donné ma baguette. « Pas de soucis », comme si je lui demandais un service ou que je présentais mes excuses pour une faute commise alors que non, je lui disais juste « merci ».

Donc « pas de soucis »  est le nouveau « de rien ».

(MAIS OÙ VA-T-ON ?!)

 

– Le titre d’un article m’a fait sourire : « Bernadette Chirac, la face cachée : elle est snob et méchante »

Cherchez l’erreur…

#cachée #tatiedanièle

 

– Je n’ai pas voulu regarder la vidéo du clip de Samy Naceri qui fait du rap.

Je n’y arrive pas. Je trouve ça trop dur. C’est comme les moqueries sur Loana, ces personnes en détresse qui essaient d’attirer la lumière sur elles maladroitement, ça fait vibrer ma corde sensible.

En entrant dans le jeu de la moquerie facile comme je le vois beaucoup sur les réseaux sociaux, j’aurais l’impression de me transformer en méchante college girl de séries américaines, vous voyez ?

 

meangirls

Mais alors pourquoi suis-je émue par la détresse d’un Samy Naceri et pas par celle de bonnes femmes toutes refaites dont je me moque à longueur de temps ? (souvenez-vous ici…)

 

Parce que je n’ai aucune COHÉRENCE, voilà pourquoi !

 

– J’ai découvert qu’une ancienne candidate de Secret Story avait appelé son fils Pharell.

Fin de la vanne.

 

– J’ai de gros problèmes de concentration en ce moment (ah bon ça se voit ?), ce qui explique que quand je suis devant mon ordinateur, j’ai tendance à lire des infos sur Samy Naceri, Bernadette Chirac ou Pharell (pas le connu, l’autre) plutôt que de bosser vraiment. Et malheureusement, j’ai trouvé un moyen de me concentrer davantage mais ça risque de ne pas plaire à M. De Fonton, mon banquier (c’est en rapport avec la vie dans un palace mais je vous en parlerai plus sérieusement une autre fois)

 

– Ma phobie des hommes qui se teignent les cheveux ne va pas en s’arrangeant. Enfin c’est un peu de l’Amour-Haine, comme pour les têtes de canards chez les femmes, ça me fascine aussi je dois dire.

Que ce soit chez des animateurs télé, des rockeurs, des jurés de télé-crochet qui arrivaient grisonnants voire carrément gris et qui se retrouvent avec la nuance 23 acajou de Belle Color, j’ai l’impression qu’ils sont de plus en plus nombreux à voir la vie en couleurs !

Et ce qui ne me dérange absolument pas chez une femme créé chez moi un certain malaise lorsqu’il s’agit d’un homme. Voilà au moins une pratique qui est mieux tolérée chez les femmes ! Il y a une justice!

Et j’en profite pour vous annoncer solennellement que j’ai découvert mes premiers cheveux blancs.

À y est, je vieillis.

À ceux qui souhaitent se désabonner de la newletter, allez-y, je ne vous en voudrai pas. J’aurais fait pareil.

D’ailleurs, je me demandais : on en est où de la théorie de j’en arrache un, y en a 10 qui repoussent ? (ça m’intéresse !)

 

Voilà, pardon pour ce billet un peu décousu, il est à l’image de ma vie en ce moment.*

 

*C’est Charles Boudelaire qui m’a soufflé cette phrase.

Si si Boudelaire.

 

En vous souhaitant un bon week end !

2 Réponses

  1. Antoine

    Bien d’accord pour le « y’a pas d’soucis » commerçant ! Mais quel culot ! ils le savent que s’il y en avais l’ombre d’un, soucis, c’est pas la concurrence qui manque ? Fichu pays où les commerçants ont des états d’âme, ne veulent pas être au service de quelqu’un (trop humiliant…), se posent toujours en quidam qui condescend à vous rendre service et non en demandeur qui vous supplie de préférer son échoppe à celle du voisin, ce q’u’il est réellement ! Le client est Roi, bordel ! Sinon il va ailleurs, tout simplement.

Laisser un commentaire